A PROPOS DE FOUSSINI

Association Foussini Bougou Développement 

L’association Foussini Bougou Développement a été créée en janvier 2008 pour aider au  développement d’un petit village de brousse malien qui se nomme Fousseyni Bougou.  Fousseyni Bougou est situé à 180 km à l’est de Bamako, dans la région de Koulikoro. Le  premier objectif de l’association a été de créer une école communautaire de 1er cycle. Au  cours de l’année 2008 nous avons construit une première classe. Nous l’avons équipée du  matériel scolaire nécessaire, de livres de lecture et de mathématiques. Nous avons recruté  une enseignante, et en octobre 2008, 62 enfants ont effectué leur première rentrée scolaire.  En 2009, nous avons construit et équipé une seconde classe, et recruté un second  enseignant. En 2011 une troisième classe a été construite et un troisième enseignant  recruté. Aujourd’hui les trois enseignants dispensent les cours de la 1ère à la 6ème année pour  140 enfants de Fousseyni Bougou et de 3 autres villages voisins. En 2012 l’association a  acheté un moulin à farine. Une association de femmes du village a été créée pour gérer ce  moulin.  

En 2013 nous avons financé un forage de 40 m et l’installation d’une pompe apportant l’eau  potable à tout le village.  

En 2013, l’association a financé la construction et l’équipement d’un centre de soins, et nous  avons recruté en mars 2014, une aide-soignante.  

En 2016, nous avons financé l’achat de 2 motopompes, ce qui a permis de développer le  maraîchage au sein du village. Nous avons également installé des panneaux solaires sur le  centre de soins et sur les logements des enseignants.  

En 2017, 4 nouvelles motopompes ont été achetées pour développer le maraichage. 

Notre dernier projet en cours est la construction d’une maternité, qui permettra aux femmes  d’accoucher dans de meilleures conditions sanitaires.  

L’objectif de l’association est qu’à terme, tous ces projets fonctionnent en totale autonomie.  C’est aujourd’hui le cas du centre de soins qui grâce au paiement des consultations, peut  verser le salaire de l’aide-soignante, et s’approvisionner en médicaments. Seul reste à notre  charge l’entretien des bâtiments.  

Il en est de même pour l’association du moulin à farine, gérée par les femmes du village, qui  emploie un salarié. Pour l’utilisation du moulin chaque villageois paye une somme fixée par  les femmes du village. Le bénéfice dégagé paye le salarié et les frais annexes.  Pour l’école, le directeur est pris en charge par l’état. Les deux autres enseignants sont à  notre charge. Restent également à notre charge, l’ensemble des fournitures scolaires ainsi  que l’entretien des bâtiments.  

Enfin les motopompes permettent aux villageois de développer leurs cultures maraîchères et  d’augmenter leurs revenus. 

Le vide atelier, et cela grâce à la générosité des artistes qui exposent leurs œuvres, nous  permet de pérenniser l’ensemble des projets existants, et d’en initier de nouveaux